Qui est Janis Otsiemi

Publié le par OTSIEMI Janis

  
Janis Otsiemi est né à Franceville dans la province du Haut-Ogooué en 1976 au Gabon. Ancien élève du Collège Public d'Akébé (Collège Georges Mabignat aujourd'hui), il intègre en 1998 la Fondation Raponda Raponda Walker comme Membre permanent. Après un bref passage au Gouvernorat de l'Estuaire, il est actuellement Secrétaire Général Adjoint de l'Union des Ecrivains Gabonais (UDEG).

   Romancier, poète et essayiste, Janis Otsiémi a publié un roman "Tous les chemins mènent à l'Autre" ( Prix du jeune écrivain gabonais) aux Editions Raponda Walker (Libreville 2002) et aux Editions Ndzé (Paris, 2002),  Il a été lauréat du Prix du centenaire de la naissance du président Léon Mba pour son recueil de poèmes "Chants d'exil". 

Janis Otsiemi va publier dans quelques mois son second roman et premier roman policier gabonais ,sans nul doute ,aux Editions du Polar à Paris. Titre de ce roman qui promet : "Peau de balle". Tout un suspens !!!!

Janis Otsiémi est un ami de l'écrivain français Jean-Claude Renoux avec lequel il a une correspondance et des échanges très amicauxs.

  Janis Otsiemi anime un blog entièrement consacrée à l'émergence du roman policier africain : 

                                                                           www.calibrenoir.blogspot.com.

 

____________________________Mardi 06 novembre 2007_____________________________________

OEUVRE PUBLIEE




 

A paraître  


Peau de balle, roman policier, Editions du Polar (Paris)

Commenter cet article

Jean-Claude RENOUX 29/07/2010 08:17


Merci d'avoir rappelé notre amitié féconde. Je ne doute pas que grâce à toi le polar africain déploie ses ailes. L'art africain a régénéré notre art vieillisant et bêtisant (le cubisme, Picasso),
la musique africaine a révolutionné le monde (le jazz, le blues, qui n'en finissent de donner de nouvelles pousses), je ne doute pas que le polar africain s'imposera un jour comme la matrice et la
locomotive de la nouvelle littérature dont nous avons tant besoin. Foin des académismes blancs, et des pédants érudits qui rabâchent de vieux auteurs poussiéreux ou vantent de jeunes sans talent,
qui n'ont rien à dire et ne cessent de se répéter. Foin des auteurs Noirs qui écrivent plus blanc que blanc. Tu contribues à donner à la litttérature des couleurs, on verra un jour l'universalité
de ta démarche. L'Afrique est notre mère à tous, c'est là que notre ancêtre commun s'est redressé (était-il blanc, était-il noir, nul ne le sait, mais il était l'homme en devenir, gardons-nous de
ne jamais l'oublier) !


dissertation 07/08/2009 16:30

Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!